Du croquis à la couverture – Néagè 3

Le 25 février prochain paraîtra le troisième et dernier tome de Néagè, toujours chez Le peuple de Mü. Les derniers mois avant la parution d’un livre sont généralement assez chargés, entre les épreuves à corriger, le BAT à signer, les flyers / newsletters / résumés à valider (car j’ai la chance d’avoir un éditeur qui me consulte pour toutes ces petites choses)… Et puis, bien sûr, il y a la couverture. C’est probablement la chose la plus importante pour un auteur, et à raison : une belle couverture, c’est une chance de plus de plaire au lecteur (et l’on sait, à l’inverse, qu’une couverture ratée peut complètement plomber les ventes d’un titre). Aussi, comme la plupart des auteurs, placé-je une attention toute particulière au suivi des travaux d’illustration de mes textes. Du croquis à la couverture finale, je vous propose de suivre en images l’évolution du travail sur Néagè 3.

Mon éditeur a confié l’illustration de ce troisième tome à Cécile Morvan, qui travaille avec Le peuple de Mü depuis un bon bout de temps maintenant. Néagè 3 prend place une cinquantaine d’années après l’atterrissage du vaisseau-monde sur cette nouvelle planète. Peu à peu, les hommes redécouvrent des technologies oubliées. Une des grandes conquêtes évoquées dans ce volume est l’aviation, avec l’invention d’aéronefs hybrides, capables de naviguer sur les mers et de se propulser dans les airs. Je n’en dirai pas davantage, mais ces aéronefs ont une grande importance dans l’histoire, aussi avons-nous décidé, avec mon éditeur, d’illustrer la couverture avec l’un de ces vaisseaux. Un matin, en ouvrant ma boîte mail, j’ai donc découvert les premiers croquis de Cécile Morvan allant dans ce sens.

Même si on m’avait dit que c’était la couverture définitive, j’aurais été content.

Il me fallait donc choisir entre ces trois projets. J’avais une nette préférence pour les 1 et 3 (aux deux extrémités), et la troisième m’a finalement semblé trop « ronde », avec un profil qui me plaisait un peu moins. La première avait aussi l’avantage de montrer plus d’éléments de l’aéronef, notamment la cheminée et la superstructure (le vaisseau est muni d’ailes à hélices, mais elles sont cachées par les nuages tout autour). Le projet 1 a donc été validé, et est parti à l’encrage.

Néagè3

Avouez que ça en jette.

Autant dire que ça sentait très, très bon (en tout cas moi, j’adore). Devant mon enthousiasme sans limite, mon éditeur a donné son feu vert pour colorisation. Le premier projet m’est parvenu une semaine après.

COULDans l’absolu, c’était plutôt joli, mais ça ne collait pas avec l’ambiance que j’ai voulu donner à Néagè 3. C’est une période sombre que j’ai décrite, faite de guerres, de famines, de trahisons… Les héros du livre ont hélas d’autres choses à faire de leur temps que peindre joliment la coque de leurs vaisseaux. En somme, j’ai trouvé que cette illustration avait un côté « livre jeunesse » qui ne me convenait pas. Qu’à cela ne tienne, Cécile Morvan a remis son ouvrage sur le métier ! On m’a ensuite proposé deux pistes, une de nuit, une de jour :

Néagè_nuit     Néagè_jour

Dès le premier coup d’œil, j’ai su que l’illustratrice avait saisi l’idée. C’est beaucoup plus sombre, on voit davantage de bois nu, les voiles sont sales, l’or est devenu du cuivre… J’ai été assez impressionné par la capacité de Cécile Morvan à changer totalement son fusil d’épaule, car entre la première version colorisée et celles-ci, il y a un monde au niveau de l’ambiance ! J’ai opté pour la proposition « de nuit », car le travail sur les étoiles m’a beaucoup plu (et dans un Space Opera, les étoiles ont une importance toute particulière). Après mon accord est venu le temps de la « mise en page ». Coup sur coup, on est passé d’une simple disposition du titre à la version finale (accentuation des contours, atténuation des rayons de lune…) :

couv_mod.indd     Neage3_couv.indd

À gauche, la mise en page simple. À droite, la couverture finale. Je suis in fine extrêmement content du résultat, cela clôt la trilogie de fort belle manière ! Je prépare un article semblable pour la couverture papier de Time-Trotters qui elle aussi, je vous le garantis, envoie du lourd. La suite au prochain épisode, donc !

Neage3_couv.indd

Et comme j’ai toujours adoré les « couvertures complètes », avec dos et 4ème, je ne résiste pas au plaisir de vous faire partager celle de Néagè 3.

Publicités

2 réflexions sur “Du croquis à la couverture – Néagè 3

  1. Morvan cecile dit :

    Bonsoir,

    Je viens de tomber par hasard sur cet article. Je te remercie car tu as expliqué l’importance d’une illustration et des étapes de mon travail en quelques paragraphes.
    Je suis ravie d’avoir réalisé ce navire,

    J’espère à bientôt !

    Cécile m

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s